Le regard des autres

Publié le par aline27

Soyez rassuré (e), je ne vais pas vous répéter chaque jour la même chose.... il faut aller de l'avant et je ne recherche pas à me faire plaindre... mais tout simplement, réajuster avec vous le regard que l'on porte à l'autre lorsque ça lui "tombe dessus" Avant, lorsque j'apprenais qu'untel avait le cancer, j'étais prise au dépourvu , ne sachant quoi dire , j'avais peur d'en faire trop ou pas assez.... j'essayais de montrer mon soutien au membre de la famille que je rencontrais , lâcheté ? oui . J'ai rencontré une telle attitude .... et ça m'a fait mal lorsque j'ai croisé une connaissance (de 30 ans ) pas une collègue de travail, mais une relation professionnelle, depuis 30 ans je la cotoyais plus ou moins irrégulièrement mais nous nous estimions bien réciproquement et pendant la période des chimios, je l'ai croisée un midi , elle m'a simplement dit bonjour et j'ai eu l'impression qu'elle me fuyait , alors que cette personne est quelqu'un de très sensé et délicate et là, la fuite... ça m'a fait mal sur le coup , j'ai compris plus ou moins sa réaction mais sur le moment j'ai eu l'impression que je ne "faisais plus partie de son monde"... alors que c'est là que l'on a besoin d'être considérée comme avant !!! Ces moments de surprise, lorsque l'autre vous regarde d'un air stupéfait comme si la fin du monde était arrivée et où vous devez dire vous le malade, " ce n'est rien, ce qu'un cancer du sein"!!!! j'ai entendu aussi cette réflexion " on t'a laissée un peu d'espoir?" à une amie il lui a été demandé " combien de jours il te reste ?"..... ou: "qu'est-ce-que je ferais si ça me tombait dessus ? " ( comme tout le monde tu te battrais) ou alors ces remarques, à peine les chimios terminées, " c'est de l'histoire ancienne maintenant, il ne faut plus y penser ..." "de toute façon ça se soigne très bien" , ou pour couronner le tout "c'est rien le cancer du sein" Il n' y a pas besoin d'en faire des tas comme on dit, mais un simple geste d'affection, un simple mot écrit , toutes ces marques d'amitié, je peux vous assurer qu'elles nous sont bénéfiques . Et puis même si ce " n'est qu'un cancer du sein" et qu'il se soigne très bien, on sait aussi que les rechutes existent ( eh oui, être passées par l'hôpital de jour pour nos chimios nous en a rendu conscientes...) sans être pessimiste, il ne faut pas non plus se voiler la face. Mais les rechutes se soignent elles aussi, et fréquenter de telles personnes aussi courageuses et dignes ne font que renforcer notre lutte . La vie nous appartient . Ne la gaspillons pas!!!

Publié dans ESPOIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
c'est pour tout cela que je restais chez moi ou j'étais bien. Je ne voyais presque plus personne sauf ma famille.. Je ne supportais pas ce genre de discours qui te fait taire.. qui t'enfonce encore plus bas.. <br /> Je ne le supportais pas d'autant que j'ai toujours accompagné des malades et même sur leur lit de mort, ils demandaient à me voir et j'y allais. Je préférais ne rien dire que de dire des bêtises pareilles.. <br /> Tu as raison de dénoncer de tels discours, de dire ce que cela fait quand on entend de telles bêtises.. <br /> Je te fais gros bisous <br /> clémentine
Répondre