ETRE LA AU BON MOMENT

Publié le par aline27

Ce n'est pas encore ce soir que je vais vous "raconter" la suite de mon histoire .... ce qui s'est passé après la séance de rayons. Non, j'ai encore envie de faire une petite pause pour analyser, pour  dire que non seulement la maladie nous rend plus fort mais qu'elle nous permet de découvrir l'autre et que la solidarité ça existe.
Il faut aussi préciser que le Net dans de telles circonstances est très utile et bénéfique .
En effet sans l'usage du net , des blogs, nous ne serions pas entrain de nous rassurer, de nous réconforter, de,nous comprendre.
Que ça fait du bien lorsque l'on reçoit un commentaire d'une personne inconnue qui nous souhaite beaucoup de courage, qui trouve les mots... on a l'impression d'avoir un(e) nouvel(le) ami(e).
C'est cette amitié, cette solidarité qui est très important, enfin en ce qui me concerne c'est ce qui m'aide le plus . Ne pas se sentir seule.. Déjà on se bat pour les siens, pour tous ceux que l'on aime, mais ces mains tendues de l'extérieur sont d'un grand secours. MERCI.
Je me sens plus proche des autres, pourtant avant,  je pensais l'être.
Maintenant je réalise que ce n'était plus ou moins qu'en théorie, je vais de l'avant, je prends le temps , plus le temps de comprendre, d'écouter les autres.
Pour ceux qui me connaissent, ils penseront qu'avant j'agissais de cette manière... non pas vraiment,je devais essayer,oui, mais c'était tout....j'étais plus ou moins " bloquée" devant la maladie, j'en avais peur, sans me l'avouer, maintenant je sais ce que l'on endure et j'essaie d'être là, pas forcément par de grandes phrases, mais d'être là tout simplement ... MERCI A TOUS CEUX ET CELLES QUI SAVENT MONTRER QU'ILS SONT LA;
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Clementine, je ne sais pas ton âge, mais tu as une pêche !!! tu es une battante, je t'imagine très bien t'investissant à fond pour tout ce que tu fais, bravo, tu n'as pas peur de dire ce que tu penses, il y a trop peu à l'heure actuelle qui réagissent ainsi, en tout cas dans mon entourage.. . Je l'ai vécu encore tout à l'heure... ce serait trop long à expliquer, mais je vais le faire quand même... je suis bénévole au secours populaire, la réunion pour la préparation des colis de Noël avait lieu, la responsable lance qu'il serait bon de demander une participation de 1€ pour chaque colis, je la soutiens appuyant que ce n'était rien 1€ ils sont bien souvent trouvés pour s'acheter un paquet de cigarettes ou une carte de recharge portable ... qu'est ce que je n'avais pas dit !!!! et un des bénévole lorsqu'il me raccompagne me soutient disant qu'il était stupéfait de voir certains qui venaient pleurer au Secours Pop s'acheter dans les grandes surfaces n'importe quelle c... <br /> ( mais ça il ne l'a pas dit au moment de la réunion)<br /> Sinon je fais partie de DECLIC une association dans l'apprentissage de la lecture pour adultes. Mais je veux bien que tu me donnes quelques tuyaux de bénévolat " intéressants " et dans mes coordonnées.
Répondre
C
exact... aider les autres c'est se guérir et guérir les autres.. exact super.. les autres me guérissent.. et quand ils sortent de mon bureau, ils se sentent bien, car je leur ai donné l'espoir de vaincre.. c'est ce qu'ils me disent.. c'est pour cela que j'ai toujours dis que mon travail était facile, le plus difficile ce sont les institutions, les petits chefs à la noix.. qui ont tout vu, tout connu et pour qui les autres ne sont que de la m.. et quand tu dois travailler avec des gens pareils, merci... <br /> mais aider les gens, les accompagner dans n'importe qu'elle situation, cela ne m'a jamais fatiguée.. tu as raison de faire du bénévolat et si tu as besoin de conseils que je pourrais te donner, n'hésites pas à me demander... <br /> clem
Répondre
J
lorsque l'on est d'une nature généreuse prête à aider les autres, on ne se refait pas, c'est instinctif on réagit sans même le vouloir .<br /> Mais aider l'autre est une thérapie. Dès le début de mon cancer, une nuit je me suis dit "la seule façon de t'en sortir c'est de ne pas t'attarder à ta petite personne, c'est de trouver un biais pour penser plus aux autres, pour t'investir " alors j'ai entrepris des correspondances pour certains défavorisés entre deux chimios, bien entendu.., eh oui, je ne pratiquais pas le net il y a un an...
Répondre
C
tu vois, j'ai fait l'inverse. Avant, je donnais tout.. j'aidais tout le monde.. dès que je le pouvais.. C'est pulsionnel chez moi comme je le dis.. Et après la maladie et l'affaire à mon travail, j'ai décidé de faire l'inverse.. de m'écouter.. de devenir une grande paresseuse.. mais je ne peux pas m'empêcher d'aider les autres. C'est toujours pulsionnel.. je le fais différemment.. et je prends beaucoup de temps pour moi.. pour écrire.. mais il est vrai que j'ai retrouvé super forme.. une seconde vie.. <br /> comme toi peut-être.. c'est une maladie qui transforme notre regard sur le monde.. c'est vrai.. <br /> je te comprends. <br /> au fait, bon anniversaire. <br /> bonne nuit. <br /> clem
Répondre
J
Pat, Si j'ai tardé à te répondre aujourd'hui, ce n'est pas de la négligence ni quoique ce soit, c'est tout simplement qu'en ce jour du 12 Novembre, j'ai 60ans!!!alors j'ai été beaucoup prise au tél. comme tu t'en doutes , beaucoup de marques d'amitié et d'amour et ça m'a fait chaud au coeur .J'ai rechargé les batteries...<br /> As tu un blog Pat que je puisse le visiter ?<br /> En tout cas, je suis très contente de lire tes commentaires qui m'apportent beaucoup eux aussi.<br /> Bisous . A très bientôt
Répondre