fin août, baisse de tonus

Publié le par aline27

Mais tout n'est pas toujours aussi rose, aussi facile comme on se l'imagine.
Je positive au maximum, je ne veux pas trop m'attarder  sur  mon cas .
Je ne suis pas la seule, tant souffrent à côté de moi, je m'occupe au maximum , mais il y a des moments où les doutes, l'angoisse réapparaissent ... mais ça ne dure pas.
Je me rappelerai toujours ce matin de fin août , pourtant j'avais quitté la perruque, je recommençais à m'investir dans la peinture, dans différentes tâches, mais je me sentais mal, fatiguée, le dos me faisait souffrir, le côté gauche , le bras gauche n'était  plus capable de grand chose, alors toutes ces angoisses enfouies sont revenues  à la surface ...
Je me sentais réellement diminuée, inquiéte du lendemain et je n'ai pas trouvé mieux que de dire à Myriam  que je devais avoir des métastases.... le mot était lâché..
A peine dit, que je réalisais ce que j'avais fait à ma fille si proche de moi, elles le sont toutes les deux ...Elle a compris bien qu'elle a été très choquée sur le coup,que c'était dans un moment de ras le bol que j'ai lancé cela, heureusement elle me connait et elle sait que je rebondis très vite. Mais il faut penser à eux , nos proches, ils sont dans l'inquiétude, d'autant plus qu'ils ne savent pas réellement ce que nous pensons 24h/24...
Mais on ne peut pas se permettre de leur faire part de telles angoisses, surtout qu'en général, elles ne sont que passagères. Il faut être fort , faire comme si. De toute façon, les angoisses si on en veut, on peut se les provoquer aussi. Il faut dire que jusqu'à présent j'ai tenu sans calmant, sans rien , ah j'oubliais ma meille baume apaisante a été de puiser ma force dans ma croyance , rassurez vous pas de bondieuserie , mais tout simplement dans ma foi en Dieu...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Merci de ta réponse. <br /> Oui, chacun sa solution. Je me dis que je respecte les autres, alors les autres doivent me respecter et respecter mes solutions. Il n'y a pas de raison. Je pense que c'est monsieur psy. de part son respect qui m'a fait comprendre cela, parce qu'avant, je ne savais pas me défendre, mais alors, vraiment pas du tout.. et lui me respecte avec grandeur.. Son attitude m'a donné des forces, peut-être plus que les mots. <br /> Bonne soirée<br /> clem
Répondre
A
<br /> tu as raison, tout est dit dans ce simple mot respect, c'est vrai que lorsque peut rencontrer une telle personnalité qui par son respect nous redonne le respect de nous  même alors là c'est un<br /> grand, le plus grand des cadeaux .... et c'est ce qui nous manque parfois , avec le respect de soi même c'est vrai que l'on est prêt à renverser des montagnes. Tu as trouvé Clem la solution<br /> <br /> <br />
C
Personnellement, avant de voir le psy, je pensais toujours rechuter, j'avais toujours peur. Cela m'a duré plus d'un an d'autant que j'avais contracté une fibromyalgie. Quand j'avais peur, j'allais au labo et je me faisais chercher les marqueurs. Je les connaissais tous. je le faisais sans ordo.. et les résultats qui était négatifs me rasssuraient. <br /> A refaire, je le refairais.. Si j'avais peur, je le refairais.. Mais c'est vrai, que je pense que je ne rechuterai jamais. Ce n'est peut-être pas la bonne solution. Mais comme je dis, c'est ma solution et si l'on me dit quelque chose, je répondrai que j'en ai rien à foutre.. Lol.. <br /> Je te fais gros bisous<br /> clem
Répondre
A
<br /> Tu as raison, à partir du moment où l'on se connait, où l'on sait comment on doit réagir, on doit s'y tenir, chacun et chacune a sa manière de combattre et toi tu as trouvé la plus positive. BRAVO<br /> <br /> <br />
J
c'est vrai que j'ai des filles vraiment formidables, elles sont très très proches de moi, de nous, elles sont nos rayons de soleil!!! mon mari est aussi un très bon mari , mais il est parfois un peu gauche, les maris devant la maladie ont parfois des réactions surprenantes, il est de santé,très très fragile, alors pour nos filles tu t'imagines ... mais elles sont géniales là encore
Répondre
P
Il est bien normal josy d'avoir des périodes de doutes et on finit par craquer.Nous sommes des être humains et la maladie et la souffrance font si peur.<br /> Heureusement que tu as la foi pour te soutenir et je sais que ça aide beaucoup.Certains puiseront leur forces dans autre chose mais toi tu t'es tournée vers la foi et si ça t'aide,alors c'est que tu as fait le bon choix.<br /> Je te remercie pour tes gentils coms sur mon blog,ça me touche beaucoup.<br /> Prends bien soin de toi<br /> je t'embrasse <br /> Je rajouterai aussi que tu as un entourage formidable,rien qu'avec tes 2 filles,elles sont vraiment super et leurs présences à tes cotés a dû beaucoup t'apporter.<br /> PAT
Répondre
C
nous ne sommes pas des robots josy et il arrive que de temps en temps, le mental craque<br /> c'est normal et ta fille l'a très bien compris -<br /> je pense que si tu ne craquais pas de temps en temps, elle trouverait ça bizarre parce que justement, c'est pas toujours évident de gérer tout et toute seule <br /> de temps en temps, lache toi - ça fait du bien <br /> biz
Répondre