rachel

Publié le par aline27

Ce soir, j'ai passé un bon moment avec Rachel.

Rachel c'est la jeune femme que j'aide chaque jeudi .

Cela devient un réel plaisir de la revoir ces jeudis soirs à 18h .

Ces progrès sont spectaculaires et toutes les deux nous en sommes très fières.

Il suffisait simplement qu'elle retrouve la confiance en elle .

Et pourtant je ne suis pas psy , je suis seulement proche d'elle .

J'ai compris ce qu'elle avait ressenti, l'ayant ressenti il y a bien longtemps

 

Je suis bénévole dans une association d'aide pour la lecture, le français etc

Rachel est l'éléve, élève est un bien grand mot, car elle pourrait , elle pourra

si elle le désire prochainement être elle même à la hauteur .

Rachel est une jeune mère de famille, veuve avec trois enfants

qui a un travail très intéressant, celui d'éducatrice,

Bien sûr elle a suivi des études pour en arriver là et elle a le plus bel atout :

celui d'aimer les enfants, elle n'a pas besoin de présenter son CV,

son attitude parle pour elle, elle s'occupe donc d'enfants "inadaptés",

 les enfants l'aiment et les parents sont très contents d'elle

Mais il y a un point d'ombre dans tout cela, la jalousie...

le courant passe tellement bien avec les petits, qu'une de ses collègues ne le supporte pas

et elle a touché le point faible de Rachel , Rachel est tout en pratique,

 mais lorsqu'elle doit mettre par écrit ses projets, ses compte rendus ,

 elle en est quasiment incapable.

On lui a tellement dit lorsqu'elle était jeune

 qu'elle était nulle en français, qu'elle a laissé tomber .

 Elle a réussi à avoir son bac cependant .

Alors si elle doit écrire, elle ne fait pas très attention aux accords, ça vient comme ça ...

Construire un plan, elle ne s'y est jamais attardée..

Et pourtant, lorsqu'on l'écoute, rien ne laisserait imaginer...

Elle a un bon vocabulaire et s'intéresse à tout .

Sa collègue le sait et prend plaisir à la diminuer

 et Rachel devient complétement bloquée rien que d'y penser .

Pendant deux semaines, nous avons travaillé sur ce problème, sur ce blocage,

je lui ai fait remarquer toutes les aptitudes qu'elle avait,

qu'elle devait cesser de ne voir que les écrits de sa collègue, qu'elle pouvait en faire autant .

Nous avons travaillé au plan du projet qu'elle devait remettre,

je lui ai rappelé les mots de liaison si utiles à n'importe quelle rédaction et le déclic est survenu

( DECLIC est le nom de notre association!!!!!!)

Ce week end elle a même aidé sa fille (en 5ème) pour un devoir de français,

un 19 a été attribué  ....

Bien sûr la grammaire doit être révisée et acquise, il y a des lacunes , mais Rachel a eu cette formidable qualité qu'est l'humilité , consciente de ses failles, elle est venue nous voir pour que nous l'aidions, elle en a été consciente et quelle récompense.

Et moi quel cadeau de reprendre ce service avec une telle "élève"

Publié dans Bonheur de donner

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
la collègue de Rachèle n'est pas gentille du tout. Elle utilise une arme contre Rachèle, son point faible, ce qui la peine. Pas beau.. et sa collègue est une éducatrice.. pas beau.. <br /> Rachèle a trouvé auprès de toi, une "maman" mais aussi quelqu'un qui peut l'écouter et la rassurer ce qui est très important pour qu'elle repenne confiance. En plus, tu lui donnes des conseils pratiques.. Tu sais, elle n'a pas besoin de psy.. tu peux continuer à l'aider jusqu'à ce qu'elle trouve confiance en elle et qu'elle puisse se rebiffer contre sa collègue.. <br /> C'est un très beau récit.. <br /> Je te souhaite une bonne soirée<br /> clémentine
Répondre
P
Bravo pour ce que tu fais josy et je comprends que ça puisse te faire autant plaisir d'aider et de voir les résultats.<br /> Je suis heureuse pour Rachel.<br /> <br /> Laurène va mieux aujourd'hui et j'aurai peut-être les resultats demain matin ou lundi<br /> je t'embrasse et prends soin de toi<br /> PAT
Répondre