"Tant qu'il y a la vie, il y a de l'espoir"

Publié le par aline27



Je viens de relater mon premier bilan, cette  nouvelle étape qui n'est pas des moindres.. Je pense ne pas être la seule à avoir eu une telle réaction...
Au bout d'un an , on a repris des forces, les traitements sont terminés, tout est encaissé, on s'est organisé...
Après ces résultats, qu'allons nous découvrir? amélioration? ou dégradation?
Faudra-t-il tout recommencer ? et comment l'accepter ?
Ce que l'on a admis par la force des choses, n'est plus envisageable de la même façon après une première intervention. On doit s'y résigner, bien sûr puisqu'on y est obligé ...

Lors de ce premier bilan, cette crainte qui nous accompagne est due à cette nouvelle prise de conscience...
Mais la nature humaine est forte, même si tout n'est pas bon, nous sommes  toujours prêt à nous défendre, à lutter, j'en suis certaine.
J'ai rencontré hier après midi , après la consultation, donc le coeur léger ... à la cafét. une   dame qui avait envie de parler. Elle me disait que tous les ans, elle trouvait du changement ... je l'ai regardée sans poser réellement la question : "depuis quand?" elle avait deviné"depuis onze ans, m'a-t-elle dit, "je suis sous surveillance " et elle a ajouté très sereinement "onze ans, c'est déjà bien"!!!! Quoi ajouter ??? j'avais l'impression que cette dame d'une bonne soixantaine était placée sur mon passage pour nous donner courage et nous redire cette phrase peut être banale mais qui a un sens véritable:" Tant qu'il y a de la vie , il y a de l'espoir"...

Publié dans ESPOIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
très juste, même si une "épée de damoclès"s'est placée en quasi-permanence sur nous, il nous faut nous préparer au pire comme au meilleur,avec la foi qui est commune à chacun de nous...moi aussi, je suis tendue à l'idée de nouveaux examens, et quand ils sont passés et m'informe d'un progrès la tension se lâche, goûte très fort à ces instants soulagée, confiante- gwendoline
Répondre
C
Tu as raison.. l'espoir est en soi.. et c'est le principal. <br /> clem
Répondre
C
Si je me souviens, la première année après les soins a été très éprouvante pour moi. J'avais toujours peur de la rechute.. J'allais au labo me faire faire les marqueurs pour me rassurer.. <br /> Je n'ai plus peur depuis que j'ai eu prise de conscience que tu connais.. et maintenant, je me dis que je suis passée à une attitude extrême.. Je suis tellement persuadée de ne pas rechuter que je refuserai facilement les contrôles. Ta réaction est tout à fait normale. Puis toute réaction est normale quand on a eu cette maladie très différente des autres.. <br /> Tu es très courageuse.. <br /> Je te fais un gros bisous, je te souhaite une bonne soirée et surtout une excellente année 2009 et surtout de continuer à écrire.. <br /> Bisous <br /> clem
Répondre