Vingt cinq ans après... ( histoire vraie)

Publié le par aline27


Vingt cinq années se sont passées.... Elle revient...
Elle a déjà fait ce voyage Dallas-Paris, plusieurs fois... pour revoir sa grand mère .
Mais là elle revient... avec l'envie, l'espoir,
elle ne sait pas vraiment...
Elle a tellement souffert!
Arrivera-t-elle à les revoir, à leur parler... à ceux qu'on appelle: papa, maman
Elle a tant souffert.

Elle avait du partir loin, très loin de cette mère qui ne savait que crier,
crier après elle, crier après son père
de cette mère qui ne s'occupait pas d'elle,
qui jamais ne l'embrassait, ne la calinait
de cette mère qui ne l'aidait jamais dans ses devoirs , ne voulant jamais voir aucun de ses professeurs, ça ne servait à rien!!!

De cette mère qui lui avait crié" j'aurais du te jeter dans les chiottes..."

Cette mère qui, le jour du résultat du bac , alors qu'elle l'avait eu avec mention,
n'avait su que la jeter dehors parce que sa chambre était en désordre!!!
Le père l'avait emmenée alors chez sa propre mère, la grand mère...

Après sa licence de psycho, elle était partie loin, très loin
Fallait-il qu'elle soit forte!
Elle voulait vivre, vivre en quittant cette noirceur, cette méchanceté, ce rejet.
Elle était mal, très mal
Heureusement elle avait eu cette grand mère
Mais elle devait chasser ces souvenirs , la haine de sa propre mère, qu'elle ne comprenait pas sinon qu'elle soit folle!!!

Elle a rencontré l'âme soeur, un mari très aimant, très gentil ayant l'âge de son père !!!
Ce père, pas méchant, mais qui n'avait pas su être un père en la protégeant, la rassurant ...

L'amour du mari pourtant présent, l'investissement dans ses activités professionnelles n'ont jamais réussi à combler ce vide, cette déchirure.
Les années ont passé avec ses périodes de doutes
Pourquoi avait-elle de tels parents ? Pourquoi?
Elle aurait tant voulu comprendre , comprendre quoi? 
Qu'elle était à ce point détestée? Elle ne savait plus ...

La raison lui disait de passer vraiment à autre chose,
mais elle était par période, réellement tourmentée
car l'amour d'un père et d'une mère s'il est absent 
empêche de se reconstruire , c'est ainsi...

Il y a quelques mois, elle a eu ce message sur son répondeur:

"Bonjour, je suis Mme X, je suis voisine de vos parents, il n'y a rien de grave...
Je voudrais seulement vous parler "!!!!

Publié dans nouvelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
très violent.. <br /> clem
Répondre
P
Une histoire qui me semble bien douloureuse.<br /> C'est triste de ne pas se sentir aimé par ses parents.<br /> En tout cas,ça laisse des sequelles durant toute la vie et puis il y a des periodes de repit et des periodes où la douleur est omniprésente.<br /> BISOUS JOSY
Répondre