Vingt cinq après(2)

Publié le par aline27


Elle ne comprenait pas, pourquoi soudainement cette voisine cherchait à la contacter?
Rien de grave, lui précisait-elle ... pourquoi alors, vouloir lui parler ?
Qui de l'un des parents  la cherchait ? rien de grave, ils n'étaient donc pas malades,
pourquoi alors après tant d'années ...?
De nouveau elle est ébranlée , elle se fait encore des idées ...

Elle laisse passer quelques jours et un matin n'y tenant plus, elle appelle cette voisine
elle a déjà préparé ce qu'elle va lui dire : "parler ne sert à rien , je ne désire pas pour le moment, remuer tous ces souvenirs, je ne vous connais pas, qui vous envoie ? voici mon adresse mail, à l'occasion écrivez-moi".... et elle raccroche.

Ce qu'elle ne savait pas c'est que cette voisine n'avait que de bonnes intentions,
cette voisine était tout le contraire de sa mère, elle avait un coeur ... énorme...
et cette voisine, surtout ne connaissait pas le vrai visage de sa mère ...
Certes, elle  avait bien compris, depuis qu'elle connaissait ce couple , environ huit années,
qu'il manquait  quelque chose,... jamais ne venait un de leurs propres enfants
puisqu'en réalité, ce couple avait  deux filles  ....

Cette voisine, au grand coeur, très bonne mère était comblée par l'amour des siens,
Elle ne comprenait pas ce vide autour de ce couple,
Cependant elle voyait bien cette femme s'occuper de "ses bêtes si chéries", quatre chiens et un perroquet...

Il y a quelques mois de cela, la voyant particulièrement triste et croyant que c'était à cause de la distante éloignée de cette fille partie si loin, lui en réclama  le numéro de téléphone , la mère ne l'avait pas, le père le possédait...

Alors cette voisine, s'embarqua dans ce challenge quasi-impossible d'essayer de permettre que cette fille vienne voir ses parents et qu'ils s'expliquent .
La voisine ne savait pas tout , croyant simplement qu'il s'agissait d'un conflit de générations comme on dit , et c'est avec les meilleurs intentions qu'elle avait laissé ce message....

Cette voisine ne se laissa pas décourager par ce refus tout à fait normal de parler , elle envoya un mail puisqu'elle n'avait pu en réalité s'expliquer

" je me permets de vous écrire, car votre mère est triste..."

 

Aussitôt,  ce mail reçut la réponse tout à fait logique

" ma mère: être triste à mon sujet??? j'ai bien du mal à y croire, si vous saviez ??? "

 

Et de là commença un échange de mails les uns plus déchirants que les autres,
suivis de silence car ça lui faisait trop mal de reparler de ça, trop mal
mais en même temps lui permettait d'évacuer ...


Sans le savoir cette voisine au grand coeur devenait son psy , elle pouvait se confier plus qu'à son mari,  cette voisine faisait partie de l'environnement de ses parents...


Les semaines passaient, le jour J celui de l'arrivée en France s'approchait, elle ne se sentait toujours pas capable de les revoir, elle irait bien sûr chez sa grand mère, elle rendrait visite à cette voisine pour la remercier, pour l'embrasser, pour lui dire que depuis qu'elle avait eu ses messages, elle se sentait mieux, mais ça la voisine le savait, son mari lui avait écrit ce  mail , "Ma chérie va mieux depuis qu'elle vous connait, vous êtes un ange tombé du ciel!!!" 

                                                                                                                                              "La fée voisine " aura-t'elle réussi ?

Publié dans nouvelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Ces compliments me touchent beaucoup...<br /> merci mes amies,merci. Josy
Répondre
F
Très belle histoire ma chère Josy, hâte de connaître la suite...<br /> Tu pourrais te lancer dans l'écriture , c'est magnifiquement écrit! Bravo!<br /> Je t'embrasse, bonne après-midi, fabienne
Répondre
A
je te rassure Chaty, il ne s'agit pas de moi, heureusement!! même si ma mère n'a pas su me comprendre, me soutenir à un certain moment, lorsque j'étais petite me donnait beaucoup de calins...<br /> La "fée voisine" est une des personnes que j'ai rencontrée cet été à Noirmoutiers, c'est une femme exceptionnelle, nous nous revoyons régulièrement, elle habite à 60km de chez moi, je l'ai vue dimanche, elle était invitée elle aussi chez notre nouvelle amie de 82 ans et elle m'a fait part du dénouement que vous saurez ce soir...ça m'a tellement frappé que j'ai voulu en parler... la "mère" c'est cette femme qui avait dit de moi et de Jacques mon mari," il faut fuir ces gens là",vous vous rappelez ...je vous en avais parlé au début de mon blog. Je comprends mieux maintenant...Josy
Répondre
S
josy<br /> vous avez réellement une belle plume<br /> merci<br /> sylvia
Répondre
P
Comme chaty,je suis aussi très impatiente de connaitre la suite josy.<br /> Douce nuit<br /> je t'embrasse<br /> PAT
Répondre